Mika Tyyskä : guitar senseï (Mr. Fastfinger) et flasheur [Interview inside]

Ça fait un bail que je n’ai rien publié dans cette rubrique Groupes, concerts et influences.

Mes récents échanges avec Mika Tyyskä, guitariste de Mr FastFinger m’ont donné envie de vous en dire plus sur ce virtuose à l’univers incroyable. C’est aussi l’occasion de vous parler de son nouvel album, disponible depuis une semaine : « In motion ».




J’écoute Mr FastFinger depuis deux ans maintenant. A l’ouverture de mon blog j’ai rapidement fait la connaissance virtuelle d’Alexis de GuitarSchoolGarden qui avait twitté un lien Spotify vers le premier album du guitaristes finlandais. J’ai tout de suis accroché et j’ai vite découvert l’univers animé de Mr. FastFinger, un personnage qu’on imagine bien enseigner dans un dojo pour Guitar Heros. Très bon élève, Mika Tyyskä suit la voie du Senseï qu’il a dessiné, car oui, Mika est non seulement le créateur de l’oeuvre musicale mais aussi du monde animé qui l’illustre.

Pour vous faire une idée de l’univers du groupe, je vous invite à découvrir sans plus attendre les deux sites GuitarShredShow et MrFastfinger.net - Il y a vraiment beaucoup de choses à y découvrir : L’excellent jeu flash de GuitarShredShow mais aussi l’actu du groupe et même d’excellents conseils et cours de guitare destinés aux plus véloces d’entre nous étant donné le style musical.

Voici également une vidéo de promotion du dernier album qu’on prendra plaisir à regarder avec ses superbes animations.

 

 

Après notre rencontre au MusikMesse et quelques échanges de mails, Mika Tyyskä a joué le jeu de l’interview. Un super moment pour moi qui voulait tout savoir sur le guitariste Finlandais.


Interview (traduite) – English Version here

Jérôme : Salut Mika, comment allez-vous (Mr. Fastfinger et toi) ?

Mika : Je vais très bien. Mon nouvel album vient tout juste de sortir et nous avons plein d’opportunités intéressantes, beaucoup de choses à développer dans le futur.

Jérôme : Merci d’avoir accepté cette petite interview pour les lecteurs de JeuxDeCordes !
C’est une question qu’on retrouve souvent sur quelques blogs et podcasts alors je me dois de te la poser : Quels ont été tes premiers contacts avec la musique et qu’est ce qui t’a donné un jour donné envie de jouer de la guitare ?

Mika : Hmmm. J’adorais les cassettes d’Elvis que ma mère écoutait quand j’étais petit. Je sautais dans la pièce avec une guitare acoustique. Mais je n’en jouais pas. Mais vers 11 ou 12 ans, j’ai commencé à jouer de la musique et à composer avec un petit clavier. Ensuite mon frère, plus âgé, a eu une copie de Stratocaster bon marché. Je n’avais pas le droit d’y toucher mais chaque fois qu’il était parti, je rentrais dans sa chambre pour apprendre à en jouer. A ce moment là, j’ai vraiment senti que j’étais bon dans un domaine. Tu sais, j’étais vraiment nul en sport…


Jérôme : Tu es aussi très doué dans la réalisation d’animations Flash – Tu as réalisé toutes les animations de Mr FastFinger et tu as quelques autres réalisations mémorables dont deux cartoons complètement fous pour Dream Theater. Tu peux nous en dire plus sur cette passion et ce qui t’a amené à travailler pour Dream Theater ?

Mika : à 15-16 ans, j’étais vraiment très passionné par l’apprentissage de la guitare à en devenir fou. J’ai composé, je me suis mis à l’enregistrement et au sound design. Alors j’ai eu un ordinateur comme séquenceur et pour retranscrire la musique. A l’installation de la copie illégale d’une des toutes premières versions de Photoshop sur le PC, je me suis mis au graphisme. J’en ai presque tout oublié de la guitare et j’ai étudié le multimedia et l’animation. Par contre, c’est à mon école de  design que j’ai eu l’idée ultime de combiner la guitare et les animations flash. Avec GuitarShredShow.com j’ai comme qui dirait mixé tous mes centres d’intérêts pour construire un monde guitar-cartoon.
L’idée du personnage Mr. Fastfinger m’est venu d’un coup d’un seul, et tout le monde s’est mis à jammer avec lui en ligne. Environ un mois après la mise en ligne de GuitarShredtShow.com, j’ai reçu un appel de Jordan Rudess de Dream Theater. Avec DT est venu en Finlande et à commencé à développer différents projets ensembles avec Jordan. Y compris tous les cartoons de DT, le site de Jordan, KeyboardWizard.net …

(((Par contre il y existe déjà trois cartoons pour Dream Theater !)))

 

Jérôme : Peux-tu nous dire où tu puises toutes ces idées pour Mr FastFinger, que tu mets en musique et en animations ? Parles-nous de cet univers et de ses personnages.

Mika : Il y a plusieurs sources d’inspiration, et j’en trouve toujours de nouvelles !
L’idée de départ était d’inventer un personnage qui regrouperait tous les guitar heros qui ont marqué mon enfance . Musicalement parlant, tous les guitaristes qui ont été influencés par Eddie Van Halen : Steve Vai, Joe Satriani, George Lynch, Warren DeMartini, Nuno Bettencourt, Reb Beach, Marty Friedman, Jason Becker et bien d’autres. Rassembler tout ces types de jeu ensemble dans un personnage qui aurait toutes ces caractéristiques Samouraï, Kung-Fu, Zen et Ninja. Pour le graphisme j’ai sans aucun doute été inspiré par les séries Samuraï Jack et de vieux films de Samuraï, et du Hero du Comics de mon enfance, Phantom.



Je suis fan des artistes manga old-school comme Sanpei Shirato et Shigeru Mizuki. Je garde toujours mes oreilles, mes yeux et mon esprit ouvert à de nouvelles sources d’inspiration. Quand j’ai récemment du travailler sur la vidéo du trailer d’un album, j’ai été très inspiré par la suite de films « Conan le barbare ».

Jérôme : L’univers de Mr FastFinger a un peu évolué avec le deuxième album « In Motion » sorti très récemment. A l’écouter, on perçoit des techniques de jeu très étonnantes à la guitare. ça sent la nature, des oiseaux, les clapotis de la mer, et de vrais ouragans. J’imagine que tu passes beaucoup de temps à travailler les effets dans ton jeu mais aussi sur ton pédalier G-System TC Electronics ?

Mika : Mon style de jeu n’était pas si original au moment de GuitarShredShow.com. Mais le Senseï m’a toujours rappelé qu’il était important d’être original. Je suis devenu son élève. Au fur et à mesure des années j’ai cherché profondément ma propre voix sur l’instrument. Tout particulièrement après le premier album, j’ai pris du temps pour me concentrer sur l’étude de nouvelles choses et pour développer des idées. Aujourd’hui, pour moi, le jeu à la guitare représente ma propre expression plus que jamais !

Composer et créer de la musique c’est bien plus que de produire des sons. C’est plutôt comme construire un monde dans lequel vont entrer ceux vous écoutent.
Même sans voix, j’essaie toujours de créer une musique qui pourra inspirera n’importe qui. J’adore jouer des choses qui me donnent du fil à retordre et développer des idées folles. Mais tous les techniques, les effets et le matériel ne sont que des outils au service de l’expression. La musique en elle même doit avoir un sens pour moi. Le changement c’est important. Le guitariste doit aller de l’avant et créer la musique qui fait réagir ceux qui l’écoutent.

 

Jérôme : Il y a beaucoup de fana de matos guitare ici. Est-ce que tu peux nous parler de ton matériel et en particulier de ce sabre vert qui vous accompagne partout le Senseï et toi ? Qui est le forgeron ?

Mika : La guitare verte est une fabrication custom d’un luthier allemand, Ben Reuters. Ma guitare principale est la troisième qu’il m’a conçue. Sa forme est basée sur les illustrations originales de GuitarShredShow.com. C’est une fabuleuse guitare qui se manie très bien. Elle est équipée d’un DiMarzio Evolution en chevalet et de Seymour Duncan Cool Rails et Vintage Rails au centre et côté manche. Enfin, un tremolo Wilkinson et des mécaniques à blocage Schaller.

Niveau amplification, depuis des années j’utilise du Hughes & Kettner. Principalement le TriAmp, la vedette de la marque. Mais depuis Août dernier, j’ai eu à tester le nouvel ampli TubeMeister 18. Je suis complètement tombé amoureux de sa sonorité et de sa petite taille. Depuis c’est le seul ampli que j’ai utilisé pour toutes mes live. Je ne pourrais pas en être plus content. J’étais tellement honoré d’en faire la démo au MusikMesse pour H&K à Francfort en mars. Une version 36 watts doit arriver, je vais sans aucun doute l’essayer aussi.

Pour les effets, j’utilise TC Electronics depuis des années aussi. Notre collaboration en 2006 quand en même temps en travaillant ensemble sur le Magic Carpet Tour.
J’ai un G-System à la fois pour le studio et pour le live. C’est le contrôleur et le Multi-effet ultime pour moi. Pour les petits workshops ou les démos où je ne peux pas prendre le G-system, je prend seulement quelques pédales TC comme la Hall of Fame et la Nove Delay. Aussi pour l’accordage, la TC Polytune que je trouve la plus fiable et la plus rapide.

Depuis 5 ans, j’utilise aussi les cordes Rotosound. Elles collent bien à mon style de jeu. Elles ont un super son et un bon grip aussitôt sorti du paquet. Pour quelque raison que ce soit, elles ne cassent pas aussi facilement que d’autres.

Guitar Pro 6 me sert à écrire ma musique. Partager ses connaissances et ses riffs, c’est essentiel pour Mr. Fastfinger. J’utilise un Note Book pour mettre à plat mes les idées et riffs de mes futures morceaux.

 

Jérôme : Mr FastFinger ce n’est pas seulement toi. D’autres musiciens très talentueux t’accompagnent, peux-tu nous les présenter ?

Mika : Thomas Törnroos est le batteur. On avait déjà eu un groupe instrumental quand on était enfants. C’était naturel de lui proposer de jouer les morceaux de Mr FastFinger depuis le départ. Il apporte beaucoup de groove à notre musique.

Lasse Rantanen est un bassiste avec lequel j’ai commencé à jouer alors qu’on avait 18 ans ou dans ces eaux-là. Un musicien très groovy lui aussi. Il a de la technique mais plus important beaucoup d’émotion et un son très original. C’est le shaman du groupe.

Kalle Katz est un claviériste que j’ai rencontré par l’intermédiaire de Thomas. Juste avant que le premier album soit sorti. On a commencé à improviser des spectacles à trois. Il est très musical, talentueux et surtout c’est un gars très fun. Je lui ai demandé s’il voulait jouer à la fête de lancement du premier album et tout c’est passé incroyablement bien. C’est comme ça qu’on a démarré ensemble.

Je trouve ces musiciens géniaux pour ce groupe parce qu’ils ont chacun apporté une fraîcheur au son au global. L’album « The way of the exploding Guitar » était un album plutôt solo. J’y ai quasiment tout écrit. Il n’y avait pas tant de place pour Lasse ou Thomas pour faire leurs propres choses vu que j’avais déjà tout composé à l’avance. Pour ce deuxième album, j’ai laissé plus de place à chacun. Beaucoup de morceaux ont été arrangés ensemble en répétition.


Jérôme
 : Après la sortie de cet album, quelle a est la prochaine étape pour toi ?

Mika : En ce moment même, je travaille sur des vidéos pour plusieurs compagnies. Des démos d’ampli amusantes, des leçons de guitare en vidéo pour Hughes & Kettner. Ensuite je vais faire de l’improvisation de solos et des jam tracks pour quelques sociétés.
J’ai quelques idées sur quoi faire ensuite. Mais je n’ai pas décidé quelle était la prochaine à accomplir. J’espère de faire de plus en plus de concerts lives, de workshops, de guitar clinics.

Jérôme : Avant que le Senseï ne file sur son tapis volant, as-tu quelques sages conseils pour les lecteurs de JeuxDeCordes.fr qui veulent gravir les cases de leur guitare jusqu’au sommet ?

Mika : Si tu veux devenir un artiste, tu dois trouver ton style et trouver ta voie. personne ne peut le faire pour toi. Comprends déjà quelle est ta mission et ce que tu veux faire. Et cherche les moyens d’y arriver. Inspire toi autant que possible de ce qui t’entoure. L’ouverture d’esprit est très importante. Il n’y a pas de bonne manière de jouer de la guitare. écoute ton coeur, prend du temps et écris ta propre histoire de la manière dont tu joues de la guitare.

Jérôme : Salut Mika ! En Banzaï ! On espère te voir bientôt en France !

Mika :  Merci beaucoup Jérôme. J’espère faire ça en France bientôt à nouveau !

Acheter les albums de Mr. FastFinger : 

J’écoutais le premier album de Mr. FastFinger sur Spotify mais grand fan de l’univers musical (à écouter 100 fois et à jouer avec beaucoup de difficultés qui font progresser), j’ai choisi de soutenir l’artiste en achetant son album.

Si vous aussi voulez vous offrir un album de Mr. FastFinger, ça se passe ici.
Vous remarquerez que sur le site de Mr FastFinger, plus que la simple galette, vous avez un package avec des goodies selon l’album choisi.
Plus bas, sur la même page, vous trouverez aussi différents magasins revendeurs des CD et les différents stores pour le téléchargement de la version MP3.





Ça vous intéressera aussi :

Posté par Jerome.B le 18 avril 2012 :: Catégorie Groupes,influences, évènements
Tags :: , , , , , , , ,
Vous pouvez laisser un commentaire, ou signaler un rétrolien (trackback) de votre site.

Laisser un commentaire

Votre commentaire :