Ecoute monitoring et écoute Hi-Fi

Poursuivons notre dossier MAO. Après les chapitres liés à la prise de son, attardons nous sur l’écoute. Il faut distinguer deux types d’écoute : Celle de l’écoute à la prise de son et du mixage (monitoring) et celle du plaisir d’écoute (Hi-Fi). Comme déjà évoqué dans les précédents articles, dans un studio, il ne faut rien négliger de l’ensemble de la chaîne audio, de l’environnement aux équipements. Les enceintes qu’on utilise pour le mixage en font évidemment partie. Mais comme on a tous une paire d’enceintes ou un casque qui traîne, on a tendance à se dire qu’en attendant, on fera avec ce qu’on a sous la main (comme les enceintes multimédia de son PC). Erreur !

L’écoute de Monitoring c’est l’écoute technique. Les enceintes de monitoring sont conçu dans l’optique :

  • D’écouter vos prises de son, et votre projet tout au long de sa réalisation
  • De déceler les bruits pour nettoyer une piste
  • De distinguer les moindres détails du son, avec une bonne spacialisation.
    Puisque lors du mixage il s’agira de régler les volumes, de placer les instruments dans l’espace, dans leur spectre de fréquence, d’y appliquer des effets, etc.

On dit souvent qu’il faut une écoute neutre (une réponse identique quelque soit la fréquence). C’est effectivement la meilleure condition pour un bon mixage. Malheureusement, cette perfection n’existe pas. Même dans les studios les plus prestigieux. Alors en Home Studio, pensez vous… ! On essaiera néanmoins de s’en rapprocher. En utilisant les enceintes de monitoring adaptées, une correction acoustique dans la pièce et pourquoi pas en utilisant une solution logiciel pour le calibrage / la correction du signal, comme ARC d’IK Multimedia.

Nos oreilles s’habituent très vite aux fréquences qu’elles entendent, alors elles se font facilement tromper. C’est pourquoi il faut de bons repères pour ajuster son mixage (niveaux, filtres et effets en tous genres). Il est bon de connaitre ses enceintes, et son environnement d’écoute. Ecouter des morceaux de référence est d’ailleurs un très bon réflexe. En quelques sortes, cela étalonnera vos oreilles.

Pour réaliser un bon mixage,  il faudra de la méthode (nous verrons cela plus tard dans cette rubrique), et beaucoup de pratique. Mais avant toute chose, une bonne acoustique et des enceintes de monitoring sont indispensables.

Ce n’est qu’une fois le mixage effectué qu’on multipliera les écoutes dans différentes conditions (au casque, en voiture, sur votre chaîne Hi-Fi, dans une petite enceinte bluetooth…). Le meilleur mixage ce n’est pas celui qui sonne merveilleusement bien dans votre système Hi-Fi Audiophile. C’est celui qui sonne partout, et dont tout le monde peut profiter !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*