[MAO] Installation et aménagement d’un Home Studio

Photo jaredpolin
Photo jaredpolin

Installer et bien aménager son home studio c’est plus qu’une simple affaire de câblage et de décoration. On doit penser à tout un tas d’autres choses. En particulier le traitement acoustique de l’endroit où on va installer son matériel.

Le home studio est un lieu de création où vous devez pouvoir travailler dans les meilleures conditions. Pour que vous puissiez donner le meilleur de vous même, il faut que vous vous y sentiez bien et que l’acoustique ne gâche pas le résultat final de votre travail.


Votre home studio devra être bien agencé, avec suffisamment d’espace pour que vous soyez libre de vos mouvements, avec tout votre matériel à portée de main. Il s’agit par exemple de ne pas d’avoir besoin de passer 30 minutes à tout installer avant de jouer / de vous enregistrer. Idéalement on dédiera une pièce de la maison ou de l’appartement au home studio. Un grenier ou une cave bien saine peut d’ailleurs tout a fait faire l’affaire. On peut aussi partager une pièce qui a déjà un autre usage, comme un bureau ou une chambre. Il est recommandé de faire quelques aménagements pour le home studio si vous voulez optimiser votre espace de création pour votre confort et pour l’acoustique.

Un lieu agréable
On néglige souvent la déco de son studio, pourtant c’est une chose importante. Il existe tout un tas de façons de rendre votre home studio plaisant. La décoration en fait partie avec l’éclairage, les couleurs aux murs et au sol. Veillez aussi à votre confort. Le choix de votre fauteuil est très important. Il doit être pratique, réglable, avec un bon soutient pour que vous y soyez à l’aise pendant un bon moment. Il ne doit pas être contraignant non plus si vous y jouez d’un instrument (les accoudoirs peuvent parfois gêner si vous jouez de la guitare, assis à votre bureau).
Le bureau sur lequel vous allez travailler doit proposer une surface suffisante pour que vous puissiez disposer votre équipement. Clavier de l’ordinateur, souris, surface de contrôle, clavier maitre… la présence de passe-câbles est aussi intéressante pour ne pas tout laisser traîner partout. Si des câbles doivent traverser la pièce pensez aux passe-câbles plats comme on trouve au sol de certaines entreprises.

Evidemment vous pouvez multiplier les éléments de bureau pour accueillir vos appareils : Tablettes, Espaces rackables, etc. Des marques spécialisées proposent des bureaux dédiés au studios. On en trouve pour un peu plus de 150€ et jusqu’à plusieurs milliers d’euros. Certains trouvent de bonnes solutions en adaptant des meubles de la célèbre marque suédoise, modulables, parfois avec des éléments qui mesurent exactement la largeur d’un rack 19″ !

Le StudioRTA Producer Station, un meuble robuste pratique, au rapport qualité-prix excellent !
Le StudioRTA Producer Station, un meuble robuste pratique, au rapport qualité-prix excellent !

 

Traitement acoustique et astuces
Les pièces d’un appartement ou d’une maison ne sont à la base pas conçus pour accueillir un studio. Selon l’endroit que vous aurez choisi vous aurez sans doute besoin d’un peu d’astuce pour améliorer les propriétés sonores de votre coin musical afin de le rendre le plus neutre possible et d’éviter les réverbérations qui peuvent rendre l’écoute brouillonne, dégrader l’image stéréo et même complètement déséquilibrer de votre mix.

Sans rentrer dans les détails de la physique (il y a de nombreux sites qui expliquent ça très bien, en détail – c’est assez complexe), on retiendra quelles règles de base pour avoir une écoute la plus homogène possible :

  • Les proportions de la pièce ont une incidence importante sur la propagation du son. Evitez les pièces carrées qui créeraient des résonances « superposées ». La résonance doit être la plus homogène possible.
    Evitez aussi les murs arrondis vers l’intérieur. Ces murs concentreraient la résonance en un point donné de la pièce.
  • Ne laissez pas de grandes surfaces planes nues (habillez les : rideaux, tapis, moquette, etc.). Meublez votre pièce, sans laisser vos armoires vides (ça les transformerait en résonateurs).
  • Ne collez pas vos enceintes trop près du mur. Plus un signal est aigu, plus il est directionnel. Les basses fréquences se propagent de manière omni-directionnelles. Cela aurait pour incidence de provoquer une résonance importante des basses dans le coin où est située votre enceinte.

On sait à présent que les ondes sonores, basses fréquences, médiums et aigues ne propagent pas de la même manière. Les solutions qui nous permettront de corriger l’acoustique de la pièce seront donc variées. Lorsque des réflexions sonores courtes se produises (<50ms), elles ne sont pas encore perceptibles comme des echos, mais elles peuvent être nuisibles à la qualité de l’écoute si elles ne sont pas maîtrisées. Elles peuvent créer des creux de 20 à 30dB et des bosses jusqu’à 3dB, irrégulières, fonction de l’alignement ou non des phases des différents signaux réfléchis.

Les surfaces planes et rigides créent des réflexions des médiums et des aigus, on pourra atténuer celles-ci en plaçant des carrés de mousse sur les murs par exemple pour absorber l’énergie dans ces fréquences. Devant une grande vitre on pourra utiliser un rideau épais par exemple.

Ces aménagement ne seront pas efficaces sur les basses par contre, pour lesquelles on installera des bass trap pour étouffer les résonances graves. Ces dispositifs coûtent assez cher mais si vous êtes doués en bricolage vous pourrez les concevoir vous même.
Une petite recherche sur votre moteur de recherche favori vous guidera sans doute vers votre bonheur si le sujet vous intéresse.
Généralement on placera des Bass Trap dans les angles de la pièce, c’est la que la pression acoustique des basses est la plus concentrée mais encore une fois mais faîtes des tests, positionnez vos différents éléments, déplacez les, écoutez…

Le Bass Trap BassKeeper Wall de A.T.P.
Le Bass Trap BassKeeper Wall de A.T.P.

Pour enregistrer des instruments par des micros, qu’il s’agisse d’une guitare acoustique, d’un ampli guitare, d’une batterie, d’un piano, de voix, etc, on préférera évidemment avoir une pièce / une cabine dédiée bien traitée acoustiquement et à l’écart des bruits extérieurs, y compris des bruits du studio. Evidemment ça n’est pas donné à tout le monde d’avoir cet espace.
Lorsque l’installation d’une telle cabine n’est pas possible, on fera attention à certains détails comme le choix de l’ordinateur par exemple, qui devra être le plus silencieux possible. Les plus aventureux pourront aller jusqu’à insonoriser une machine existante.
Attention, certains racks sont ventilés et peuvent être bruyants aussi.
L’utilisation d’accessoires comme des écrans acoustiques peut aussi faire une nette différence lors de l’enregistrement.

L'écran acoustique T.Bone MicScreen
L'écran acoustique T.Bone MicScreen

 

Après la prévention, il y a aussi la correction
Comme dit l’adage, mieux vaut prévenir que guérir. C’est aussi vrai en traitement acoustique.
Des solutions de correction acoustique existent. Certaines sont très pratiques et assez efficaces mais mieux vaut dans tous les cas tout faire pour utiliser des méthodes physiques pour limiter les dégâts au départ plutôt que d’essayer de faire des miracles avec un équalizer ou un logiciel.

L’équalizer est une solution qui a beaucoup été utilisée par le passé. Par contre, elle s’avère contraignante et délicate à gérer avec des réglages complexes. Pour ça, ayez une oreille du tonnerre, et soyez prêts à accomplir un travail très minutieux.
Des logiciels existent aujourd’hui pour la Correction acoustique – ARC (pour Acoustic Room Correction) d’IK Multimedia en est un.
Le logiciel est fourni avec un microphone qui vous permet de réaliser des mesures dans lesquelles vous êtes guidé pas à pas. Ces mesures permettent alors de faire dresser un bilan acoustique de la pièce. ARC appliquera alors les corrections nécessaire dynamiquement. A tester. En tous cas, à première vue, cette solution me attirante car bien pratique et pas si chère (149€) comparée à l’investissement dans un équalizer très précis pour des résultats qui ne seront peut-être pas là si vous ne savez pas correctement le régler.
Le soft de correction acoustique, ARC d'IK Multimedia
Le soft de correction acoustique, ARC d'IK Multimedia
Est-ce vraiment important tout ça ?
Pour sur c’est important ! Et avant de conclure, je ferai juste une petite remarque : Il ne sert à rien de s’acheter des enceintes monitoring à 2500€ si l’acoustique de la pièce n’est pas à la hauteur. En effet, la pièce fait partie intégrante de la chaine sonore, à l’enregistrement et à l’écoute. Et la  Si votre pièce a une mauvaise acoustique, investissez un peu dans son traitement plutôt dans des enceintes ou des micros de luxe.
Par ailleurs, on trouve des enceintes de qualité, assez neutres, dès 130€ l’unité. A partir de 250€ l’unité on a du très bon avec des gamelles 8 pouces qui envoient vraiment bien. Mais, oulà, je vais trop vite, ça fera l’objet d’un autre article.

Voilà, je pense avoir fait un tout petit tour du sujet pour ce qui est de l’installation et l’aménagement du Home Studio.
Le sujet est vaste, j’ai sûrement oublié de parler de certaines choses alors si vous voulez ajouter des infos, n’hésitez pas à le faire en commentaire !

3 Commentaires

  1. Très bon article !
    C’est vrai qu’une pièce agréable et bien pensée, est plus importante dans bien des cas que du matos hors de prix.

    Sinon, on peut ajouter que les matériaux utilisés vont influer sur la coloration du son réverbéré :
    Par exemple, le bois au mur (lambris) donnera des sons plus chaud que les matériaux plus durs (ex. béton).
    Mais bon, c’est un sujet très vaste qu’il est difficile d’aborder en quelques lignes…

  2. Hello,

    C’était important de le signaler 🙂 La pièce compte beauuucoup. Par rapport aux enceintes, si celles-ci sont destinées à être collées au mur (enfin moins d’1m), il vaut mieux prendre des enceintes avec les évents sur le devant pour éviter la réflexion des basses contre le mur et provoquer une bouillie de basse.

    Par rapport à ce sujet, je me permets de te faire une remarque concernant ton installation : le positionnement de tes enceintes. Elles ne sont pas à hauteur d’oreille et elle sont posées sur une surface plane ce qui fait que les sons qui partent vers le bas va se réfléchir directement sur le plan de travail de ton bureau avant d’arriver à tes oreilles.
    Il y a pour cela des pieds avec des petits coussin en mousse entre l’enceinte et le pied (pour pas que les basse fasse vibrer le pied puis le sol …., bon là c’est surtout à fort volume quand même). Perso, j’ai acheté 2 tours « range CD » (au magasin nordique, c’est fou ce qu’on y trouve là bas !) qui sont de part et autre de mon bureau pour poser les enceintes, une plaque de polystyrène (récupéré de l’emballage des enceintes) et déjà pas mal !

    ++
    Cedric

  3. @cedric Oui! Comment ai-je pu oublier? L’évent à l’avant est plus que recommandé dans ce cas.

    Pour mon install, effectivement les photos ont été prises juste après que j’ai terminé de tout brancher mais il manque quelques petites choses :

    – Les supports en mousse pour éviter les vibrations (bien qu’au volume auquel je les mets il n’y en ait pas vraiment… enfin je ne les perçois pas. Mais c’est une fois qu’on corrige quelque chose qu’on s’aperçoit qu’il y avait un problème ^^). Ces supports on en trouve qui sont inclinés, pour différentes tailles de baffles.

    – Un support pour le micro. J’ai opté pour un bras articulé clipsé au coin du bureau. Hyper pratique. Par contre, déception, il ne permet pas l’utilisation de filtres antipop. J’ai donc placé une bonnette sur mon micro. On aura l’occasion de parler de ces accessoires un peu plus tard dans un prochain article dédié aux micros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*