POD HD 500 ou POD HD PRO ?

Il y a quelques semaines je vous parlais de la sortie du POD HD PRO. Version Rack du POD HD 500, avec quelques particularités.
Je vous propose ici de faire un petit focus sur ces deux produits avec leurs caractéristiques communes et les avantages de chacun. Ainsi, ceux qui hésitent depuis la sortie du POD HD PRO pourront facilement se décider : Pourquoi choisir le POD HD 500, pourquoi le POD HD PRO ?





Les caractéristiques communes aux POD HD 500 et HD PRO :
Les POD HD 500, HD PRO et HD (le haricot que je ne ferai que citer ici car pas testé) partagent la même base technologique avec une profondeur de réglages qui donnerait presque le vertige : 22 amplis et pré amplis modélisés, une belle liste de baffles (16) et micros (8),  et plus d’une centaine d’effets issus de l’excellent pedalboard Line 6 M13.
On y trouve vraiment de tout, de qualité et en grande quantité : 19 delays, 12 compresseurs et EQ,  17 distortions, 23 effets de modulation et 26 filtres (de la simple Wah aux effets électroniques intersidéraux).
Evidemment, vu l’offre pléthorique tout ne plaira peut-être pas, mais j’ai trouvé mes effets et amplis favoris, pour créer des sons qui me parlent et qui m’inspirent.
La remarque précédente est d’ailleurs valable pour les Preset usine. Certains me paraissent surtout démonstratifs de la puissance du POD, mais pas très utilisables (en tous cas c’est un avis personnel). Mais vu l’ergonomie de ces engins et de l’éditeur MAC/PC, on a vite fait de se créer ses propres sons ou d’aller piocher dans les presets en ligne, le CustomTone pour trouver quelque chose qui sonne comme on veut.

Je vous propose de découvrir les POD HD au travers de leur interface de configuration ultra complète (passage de la vidéo en plein écran conseillé) :

Notez que les Presets de ces appareils sont compatibles entre eux. Alors si vous avez les deux (la classe d’avoir un POD HD PRO dans son home studio et le HD 500 en répétition et concert !) ou que le second guitariste / bassiste de votre groupe a l’un et vous l’autre vous pourrez facilement vous échanger vos presets.

Chaînez les effets comme bon vous semble :
Les POD HD, HD 500 et HD PRO vous permettent de chaîner jusqu’à 8 effets simultanés, et même deux amplis (Dual Tone) que vous mixerez et placerez dans le Pan comme vous le voulez. Vous pouvez même placer la boucle de d’effet où vous souhaitez ! (Personnellement lorsque je joue de la guitare MIDI, je m’en sers pour y faire passer mon Expandeur et pouvoir le rentrer dans le looper, la grande classe !).
C’est tellement fun d’ailleurs que je me dis que c’est un bon sujet d’article. Hop, c’est noté !

Un looper intégré de 48 secondes :
Les  HD Pro et HD 500 offrent une mémoire de 48 secondes pour réaliser des boucles, en placant le looper en amont ou en aval de la chaîne. Ainsi vous pouvez vous en servir avec différentes modélisation et effets à chaque passe, ou alors pour enregistrer une boucle Dry puis la lire en y réglant votre preset. Une fonctionnalité tip-top pour trouver LE son de sa nouvelle composition.

Facile à intégrer dans n’importe quel Rig :
Les entrées et sorties sont nombreuses et vous offrent des options de branchement très larges.
Pas besoin de chercher 12H à 14H lorsqu’on doit brancher ces POD.
Les HD 500 sont déjà très très bien fournis au niveau de la connectique (un must sur les pédaliers de ce type) mais le HD PRO fait encore plus fort. La lecture ne sera pas très digeste mais c’est tellement impressionnant que je vais vous en dresser la liste : Entrée Guitare 1/4″, Entrée Auxiliaire 1/4″, Entrée micro XLR, Entreé digitale spécial VARIAX, Sorties symétriques XLR, Sorties asymétriques 1/4″, Boucle d’effet stéréo, Sortie Jack 1/4″, Sortie S/PDIF AES/BDU, Entreé CD/MP3 1/8″, USB (pour l’utiliser comme interface audio et utiliser l’éditeur), MIDI IN & OUT/THRU, Expression Pedal IN. Bon, ça c’est le HD 500. Et sur le HD PRO, on trouvera en plus une entrée S/PDIF AES/BDU, une sortie Dry. Enfin, le POD HD Pro a un bouton Power ON/OFF en facade. J’ai beau chercher, je ne comprends pas pourquoi le POD HD 500 n’en a pas été muni. Enfin, je chipote, c’est vrai, on a déjà vu bien pire comme défaut non ?

Toutes ces entrées et sorties sont configurables directement sur les appareils et pour chaque Preset.
Par exemple, vous pouvez très bien jouer de la guitare acoustique amplifiée par une table branché via les sorties XLR pour ne pas colorer le son, et morceau suivant reprendre votre guitare électrique, changer de preset et sortir sur votre ampli favori. … Et si vous avez la chance d’avoir un ampli Line 6 DT50 / DT25 alors c’est le panard… (mais je ne vous ne dis pas plus, car ça fera sûrement l’objet d’un article prochain).

Alors, … lequel choisir ?
Les deux formats POD HD 500 et POD HD Pro sont bien différents : le premier en pédalier, le second en rack.
Au premier abord, on se dira sans doute que le POD HD Pro est plutôt destiné au Studio et le POD HD 500 à la scène.
Pour avoir utilisé les deux chaque jour depuis plus d’un mois, je peux vous donner un avis basé sur mon expérience. En effet, je joue en groupe, mais je passe aussi beaucoup de temps chez moi à jouer devant mon ordi à bosser des morceaux et à découvrir du matériel en essayant tous types de branchements avec mes autres Racks.

Le Pod HD 500... faut-il encore le présenter ? C'est l'un des gros succès de la marque cette année.

Le Pod HD 500 est vraiment ultra complet : modélisations amplis, effets, baffles, micros + looper + interface audio + contrôleur MIDI... et son format en pédalier tank est à l'épreuve des gros coups de godasse !

 

Vous l’avez compris, les POD HD 500 et HD Pro sont très proches. Le premier sera suffisant pour la plupart d’entre vous et sans doute plus adapté si vous avez la bougeotte. Le HD PRO, pour être pratique en live devra être couplé à un pédalier MIDI ou le pédalier FBV Shortboard MKII directement compatible sans bidouille nécessaire. Au même niveau que le POD HD 500, il a un avantage certain pour le studio, déjà dans son format rackable (au revoir les câbles qui dépassent), mais surtout pour son entrée numérique si vous utilisez d’autres équipements compatibles AES/BDU et sa sortie Dry pour faire du soft re-amping avec des plug-ins sur votre séquenceur favori. Aussi, si vous utilisez déjà un ampli rackable c’est la solution à privilégier selon moi. Le POD HD 500 lui, reste une référence si vous voulez un pédalier tout intégré quelque soit la situation, chez soi ou sur scène.

On trouve le POD HD 500 à un peu plus de 500€, le POD HD PRO lui est à 700€.
Un bon rapport qualité-prix pour ce matériel bourré de fonctionnalités et malgré tout intuitif.

Je vous propose enfin deux petits exemples audio que j’ai réalisés avec le POD HD PRO et la Variax.
J’en posterai d’autres dès que j’aurai trouvé le temps de le faire.
Notez que tout a été directement enregistré avec comme interface audio le POD HD PRO lui même, car oui les POD HD sont aussi des interfaces audio. Aucun effet ou post-traitement n’a été appliqué.

Big City Nights – Scorpions

Guitare rythmique modélisée : Gibson Les Paul Custom 1961 (Micro Aigu + centre)- volume micro ~ 50%, Ampli Bogner 02′ Uberschall, Reverb Chamber, pan R~30% – Guitare Solo : Gibson Les Paul Standard 58 – Micro aigu, volume micro 100%, même ampli, même Reverb, pan L~20%. Guitare accordée 1/2 ton plus bas via la modélisation.

No more M. Nice Guy – Alice Cooper

Guitare modélisée : Gretch Silver Jet 1956 micro aigu, ampli Marshall JTM-45, Reverb room

MIDI Guitar and HD 500

Violons : James Tyler Variax + Micro MIDI GK3, Axon 100 et Emu Proteus 2000 (Orchestra Vol. 1 ROM); Guitare Delay : Gretch Silver Jet 1956 micro grave, ampli Vox AC30 gain très faible, Plusieurs Delays et Reverb (Preset usine : My Bad); Guitare Solo : Gibson Lespaul Standard micro manche (volume faible) puis Gibson Lespaul Standard micro aigu (volume à 100%), ampli Marshall JCM 800, Reverb

Et vous, il vous tente ce Pod HD ?
Pour lequel craquerez vous ?

 

Edit 08/12/2011 : Pour fêter l’anniversaire du blog, je mets le POD HD 500 en jeu jusqu’au 31/01/2012. Pour accéder au concours, suivez ce lien !

Et parce qu’une surprise ne vient pas seule, c’est non pas un jeu concours qui aura lieu mais cinq avec chaque semaine un nouveau lot !





Ça vous intéressera aussi :

Posté par Jerome.B le 30 novembre 2011 :: Catégorie Matos et Logiciels
Tags :: , , , , ,
Vous pouvez laisser un commentaire, ou signaler un rétrolien (trackback) de votre site.

7 commentaires à “POD HD 500 ou POD HD PRO ?”

  1. DigitalWatts
    novembre 30th, 2011

    Ils ont l’air très sympa en effet ces 2 appareils.

    Bon ben RDV le 08 décembre pour l’anniversaire de jeuxdecordes ;)

  2. François
    mars 16th, 2013

    Merci pour ce test.

    Une question de béotien : sur quoi faut-il brancher le POD HD500 pour jouer en répète et sur scène ? Un combo ? Des baffles avec tête d’ampli ?

    Je pensais m’équiper d’un tweaker Egnater (qui simule les plus grands amplis) + un 2×12′ Jensen Neodym Tornado… mais le POD simulant tous les amplis et tous les speakers, quel intérêt ?

    C’est un peu confus dans ma tête :-)
    Merci pour l’éclairage.
    Cdt.

  3. Jérôme.B
    mars 19th, 2013

    Bonjour François,

    Très bonne question, que beaucoup de monde se pose je crois.

    Le POD HD500 permet de simuler des effets, amplis, les pré-amplis seuls, de mettre une simulation de HP (ou non).
    Tu peux aussi adapter le niveau du signal via un réglage appelé « output mode » : direct input / studio, combo front, power amp…

    Si tu veux entrer dans un ampli + baffle alors je te conseille de simuler seulement les effets et le préamp, de rentrer dans le return de la boucle d’effet de ton ampli et de paramétrer le Pod HD sur un mode Power amp (Combo Power Amp ou Stack Power amp) selon ce qui te parait le mieux sonner.

    L’intérêt, c’est de croiser la couleur sonore donnée par le préamp du Pod HD avec le grain de la partie puissance de l’ampli, ce qui va te donner de nouvelles couleurs sonores… C’est difficile à expliquer avec des mots, mais cette vidéo que j’avais prise (PodHD + DT50) et traduite au Musikmesse te donnera peut-être une idée du résultat : http://www.jeuxdecordes.fr/2011/04/musikmesse-2011-line-6-variax-jtv-podhd-dt50-demo-en-video-et-1er-avis/

    Beaucoup d’amplis à modélisation sont à transistor néanmoins et ont un circuit de puissance très transparent. C’est leur préamp qui fait tout dans la simulation, alors l’ampli lui même n’apportera pas grand chose au son. Dans ton cas, le tweaker étant un ampli full lampes, ça peut être intéressant.

    Reste ensuite comme autres intérêts potentiels : la qualité des effets du POD, son looper, le fait que le POD HD 500 soit capable aussi de piloter des équipements MIDI, de servir d’interface audio.

    J’espère avoir répondu à tes questions. N’hésite pas sinon !

  4. François
    mars 19th, 2013

    Bonjour Jérôme,
    Merci pour cette réponse détaillée. Tu réponds complètement à ma question mais j’ai oublié un point : si j’ai le tweaker Egnater (qui émule déjà les amplis), n’ai-je pas plutôt intérêt à choisir le pedalboard M13 au lieu du Pod HD500 (qui du coup ferait un peu doublon avec l’Egnater pour la partie émulation) ?
    Encore merci.
    Amicalement.

  5. Jerome.B
    mars 26th, 2013

    Bonjour François,

    Désolé de te répondre après seulement une semaine.
    Les effets du M13 et ceux du HD 500 sont les mêmes. Si tu n’utilises que les effets et le looper, effectivement le choix M13/HD 500 se pose.

    Le M13 :
    Il faut voir le M13 comme une matrice, où tu as 4×3 effets. Tu peux chaîner 4 effets (qu’on appellera 1, 2, 3, 4) en choisissant chaque effet parmis les 3 configurés verticalement. ex : 1A, 2C, 3B, 4C … L’idée c’est de te créer cette matrice – énorme pédalboard de 12 effets que tu pourras activer comme sur un pédalboard dans la limite de 4 effets en même temps. J’espère être clair, ce n’est pas très facile à expliquer.

    Le POD HD :
    C’est comme sur les Multi Effets habituels.
    Tu configures un preset avec les effets chaînés. Tu peux configurer le pédalier pour activer / désactiver un effet dans le preset.
    Tu as aussi l’avantage d’avoir une pédale d’expression (virtuellement 2 car elle est switchable) intégrée.
    Le M13 a 2 entrées pédale d’expression (mais qui ne sont pas fournies).

    L’avantage du HD 500 c’est que tu peux, en un seul kick, changer de preset et avoir un son complètement différent.
    Mais si tu es un fan du bon vieux pedalboard, le M13 pourrait mieux te convenir.

    C’est en résumé un choix à faire en fonction de tes habitudes de jeu / la manière dont tu envisages l’utilisation de tes effets.
    N’hésite pas si tu as de nouvelles questions !

  6. François
    mars 26th, 2013

    Jérôme,
    Merci de prendre le temps de me répondre, c’est appréciable !
    Je suis un « vieux » guitariste qui a toujours joué avec une ou deux pédales et basta. J’avoue ne rien comprendre aux multi effets, c’est souvent l’usine à gaz et je n’ai pas besoin de sons très différents.
    Du coup le M13 me semble très intuitif et plus proche des pédales (c’est bien cela un pedalboard ? :-) )) ).
    @+

  7. Jerome.B
    mars 26th, 2013

    Oui, j’entends par PedalBoard un ensemble de pédales d’effet. Les M9 (plus petit : 3×2 effets) et le M13 me paraissent être des choix judicieux dans ton cas si tu n’es pas habitué aux Multi Effets mais que tu veux bénéficier des nouvelles technos numériques qui permettent d’avoir tout un tas d’effets et un looper.

Laisser un commentaire

Votre commentaire :